This website uses cookies. By navigating around this site you consent to cookies being stored on your machine

Systèmes d'armes
navales

Nos preuves canadiennes
Mk45
 

NPEA

 
BAE Systems a été sélectionné pour fournir des canons automatiques de calibre 25 mm Mk 38 pour le programme du navire de patrouille extracôtier et de l’Arctique (NPEA) en août 2015, modifié pour optimiser les opérations dans des conditions arctiques. Nous travaillerons de près avec l’industrie canadienne pour soutenir le système et pour faire participer l’industrie canadienne à notre processus d’approvisionnement mondial.

 

Frégates de la classe 'Halifax'

 
Notre système de canon naval 57 mm Mk 2 de Bofors est en service dans la Marine sur les frégates de la classe 'Halifax' depuis 1987. En 2009, BAE Systems a été mandaté pour convertir ces canons à la configuration 57 mm Mk 3.
 

Navire de combat de surface canadien (NCSC)

 
Son cousin est plus large avec son canon de 127 mm Mk 45, et il est abordable et dispose d’un système à haute performance qui satisfait les besoins de la Marine canadienne en canons principaux pour le NCSC. BAE Systems a déjà été sélectionné par le ministère de la Défense du R.-U. en tant que soumissionnaire préféré pour fournir le Mk 45 comme système de tir indirect moyen (STIM) pour le navire de combat mondial Modèle 26. L’architecture a déjà prouvé ses mérites dans son service avec la US Navy et dix autres, mais nous ne nous reposons pas sur nos lauriers. Nous sommes en train de concevoir deux munitions à portée accrue qui aideront à aller plus loin dans le développement du potentiel du Mk 45.
 

Capacité de multimission du Mk 45

 
Le Projectile guidé standard multiservice (PGSM) et le Projectile à hypervélocité (PHV) sont conçus pour soutenir la capacité de multimission du Mk 45. En fournissant une portée bien plus élevée et une précision plus accrue à seulement une fraction du coût des munitions de précision déjà offertes, le PGSM et le PHV permettent à BAE Systems d’offrir un système de solution complet sur le long terme. Ces deux projectiles auront une portée de plus de 50 miles marins. En plus de la compatibilité avec le Mk 45, la variante de la capsule du PGSM pourra être tirée, quand elle sera entièrement développée, par des obusiers légers tractés M777 qui sont déjà en service dans l’Armée canadienne.