Royaume-Uni et Belgique

Renforcerla Sécurité Européenne
La proposition faite à la Belgique représente le plus vaste partenariat entre forces aériennes jamais offert par la RAF, s’appuyant sur 70 années de collaboration.
Cette proposition permet de partager l’infrastructure de l’Eurofighter Typhoon et l’expertise de la Royal Air Force avec la composante aérienne belge, avec des dépenses et un risque minimaux en matière d’exigences ACCaP, offrant également une formation et un soutien opérationnel pour les pilotes et les techniciens.
 
Ouvrir ce nouveau chapitre de la coopération en matière de défense et de sécurité ne fait que poursuivre l’histoire très riche que partagent le Royaume-Uni et la Belgique jusqu’à ce jour.
 
Cette proposition permet également de collaborer plus étroitement avec les gouvernements et les entreprises partenaires d’Eurofighter.
 
La famille Eurofighter serait ravie d’accueillir la Belgique comme son prochain partenaire européen, renforçant ainsi la sécurité européenne et nos alliés de l’OTAN pour les prochaines décennies avec ce système d’armement multirôle le plus avancé actuellement disponible.
 

Une relation dont nous sommes fiers

 
Le Royaume-Uni et la Belgique entretiennent des relations commerciales et militaires remontant à la signature du Traité de Londres en 1839, qui font leur fierté.. 
 
Lors de la Seconde Guerre Mondiale, de nombreux pilotes belges ont rejoint la Royal Air Force britannique, ce qui a conduit à la création des 349ème et 350ème escadrilles, toujours existantes aujourd’hui au sein de la composante aérienne belge.
 
Image - Spitfire & Typhoon - Belgium
 
La 349ème escadrille (belge) est créée en tant qu’escadrille de la RAF par le personnel belge à la RAF Ikeja, près de Lagos, au Nigéria, le 10 novembre 1942. Elle est transférée par la suite au Royaume-Uni où elle s’implique dans l’effort de guerre, combattant à bord du Supermarine Spitfire.
 
Entre-temps, la 350ème escadrille, première escadrille de la RAF créée par du personnel belge, voit le jour au Royaume-Uni dans la base de Valley en novembre 1941. Cette escadrille vole également sur Spitfire, effectuant au départ des missions d’escorte de convoi en mer d’Irlande, et également impliquée dans les opérations offensives en France.
 
Ces deux pays sont également les principaux acteurs de certains des développements les plus significatifs des temps modernes en matière de défense et de sécurité. 
 
En mars 1948, la Belgique rejoint la Grande-Bretagne et d’autres pays dans un accord visant à créer un système de défense conjoint. Cet accord est connu sous le nom de Traité de Bruxelles. Après cet accord, la Belgique et le Royaume-Uni seront ainsi deux des signataires initiaux du traité instituant l’OTAN en avril 1949. 
 
Aujourd’hui, des liens commerciaux très forts, importants et de longue date, tissés il y a un siècle, existent toujours entre le Royaume-Uni et la Belgique.
 

100 ans d’histoire : l’histoire de  Samuel Franklin Cody

 
En janvier 2017, une commémoration spéciale s’est tenue à Gand pour fêter les 100 ans de la disparition de Samuel Franklin Cody, fils du pionnier de l’aviation Col Samuel Franklin Cody Snr, premier pilote du Royal Air Force 41 Squadron mort au combat durant la Première Guerre Mondiale.
 
Samuel Franklin, plus connu sous le nom de Frankie, est arrivé à Gand en 1895 avant que sa famille ne déménage au Royaume-Uni. 
 
Son père, connu pour avoir inventé les cerfs-volants Cody, est invité par l’armée pour construire un aéroplane à Farnborough. En octobre 1908, il devient le premier homme à voler en Angleterre.
 
Suivant les pas de son père dans le monde de l’aviation, Samuel Franklin Cody Jnr s’enrôle dans l’armée en 1914 avant de finalement rejoindre le Royal Flying Corp en juin 1915 et être promu caporal en 1916.
 

Il est mort au combat, au-dessus d’Ypres, à bord du chasseur biplan FE8 7613 le 23 janvier 1917.

Des représentants de la 41ème escadrille, la composante aérienne belge et plusieurs dignitaires, dont l’Ambassadeur britannique en Belgique, Alison Rose, ont assisté à la commémoration qui s’est tenue à Gand le 23 janvier et qui comprenait également un survol.